Les enfants de Munich

Lire aussi : Extraits Critiques

livre_munich_sml

Les enfants de Munich, ce sont les enfants nés neuf mois après les accords de Munich qui étaient censés épargner la guerre àl’Europe. Ces enfants-là ont donc vécu une enfance assez troublée, marquée par l’occupation allemande. À partir de ce fait véridique l’auteur construit une histoire, imagine le personnage de Frédéric et sa rencontre avec Barbara, jeune Allemande née dans les mêmes circonstances que lui.

Par ailleurs, les deux héros voyagent, découvrent le monde, se découvrent eux-mêmes. Leur parcours initiatique se termine lors d’un séjour à Munich, dans le parc du Nymphenburg, petit chef d’oeuvre d’harmonie, contrepoint de leur plaidoyer pour la tolérance entre les peuples.

L’auteur, né lui même à la veille de cette guerre, est professeur de littérature et d’histoire. Convaincu de l’absurdité et de l’inutilité des conflits, il dénonce le danger du nationalisme toujours prêt à renaître de ses cendres. De là découlent la nécessité de la vigilance et le refus de l' »esprit de Munich ». Ceci est son premier roman.
Les accords de Munich
ChamberlainAccords signés par l’Allemagne, l’Italie, la France et le Royaume-Uni à Munich, les 29-30 septembre 1938, par lesquels Adolf Hitler put annexer le territoire de langue allemande des Sudètes, une région de Tchécoslovaquie frontalière de l’Allemagne. Après l’Anschluss de l’Autriche, en mars 1938, ces accords, qui marquèrent le recul des démocraties face à l’expansionnisme hitlérien, sont considérés comme une étape déterminante dans la marche vers la Seconde Guerre mondiale.Dans une série d’entrevues, qui avaient débuté dès août 1938, entre le Premier ministre britannique Arthur Chamberlain et Hitler, le principe de l’annexion des Sudètes (une région où vivaient 3millions d’habitants d’origine allemande) par l’Allemagne avait déjà été accepté. La conférence de Munich se réunit à partir du 29 septembre 1938!; le représentant de l’Italie était Benito Mussolini!; celui de l’Allemagne, Adolf Hitler!; celui de la France, Édouard Daladier!; et celui du Royaume-Uni, Arthur Chamberlain. La Tchécoslovaquie, principale intéressée, de même que l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS), n’avaient pas été conviées à la conférence. Les accords fixèrent les conditions du rattachement des Sudètes à l’Allemagne!; il fut décidé une évacuation du territoire sudète par les Tchèques, selon des zones successives et échelonnées jusqu’au 10octobre 1938. Le cas des autres territoires à prédominance allemande devait être étudié par une commission internationale, composée de délégués français, allemands, britanniques, italiens et tchèques. En outre, la commission internationale avait pour mission de définir les frontières et les zones soumises à un plébiscite pour décider du futur statut du territoire (mais aucun plébiscite ne fut organisé). Enfin, la France et le Royaume-Uni acceptèrent, dans une clause additionnelle, de garantir les nouvelles frontières de la Tchécoslovaquie contre toute agression.Dès le lendemain de la signature de l’accord commença le démembrement de l’État tchécoslovaque. La Pologne et la Hongrie s’emparèrent des territoires tchèques qu’elles convoitaient (Teschen pour la Pologne, le sud de la Slovaquie pour la Hongrie).

Les accords de Munich furent le symbole de la politique d’apaisement britannique et de la passivité des démocraties occidentales, qui voulaient maintenir la paix à tout prix. Pourtant, l’intégrité du territoire tchécoslovaque fut sacrifiée et ces accords ne reposaient que sur l’engagement (illusoire) d’Hitler à limiter son expansion et à ne pas s’emparer d’une plus grande partie du territoire tchécoslovaque.

Or, en mars 1939, les troupes allemandes envahirent ce qui restait de la Tchécoslovaquie, bafouant ouvertement les accords de Munich. La presque-totalité du pays fut alors transformée en protectorat de Bohême-Moravie, véritable satellite du Reich. En annexant la Tchécoslovaquie, Hitler supprimait une dangereuse alliance de revers de la France!; le dynamisme économique tchécoslovaque représentait un atout essentiel pour l’Allemagne qui se préparait à la guerre.

Face au bellicisme et à l’expansionnisme hitlérien -et en particulier face aux nouvelles revendications de Hitler concernant le corridor polonais et Dantzig- le Royaume-Uni et la France assurèrent, à la fin mars, leur assistance à la Pologne en cas d’agression. Ainsi, lorsque le 1erseptembre 1939, Hitler attaqua le territoire polonais, les deux puissances européennes déclarèrent la guerre à l’Allemagne!; ce fut le commencement de la Seconde Guerre mondiale.

Encyclopédie Microsoft(R) Encarta(R) 98. (c) 1993-1997 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A la découverte d'un écrivain