Présentation

Le 6 mai 2015, présentation à l’espace Wallonie de 17h00 à 19h00 de « La France en dix leçons », essai, par Michel Ducobu    (Acrodacrolivres, 2014)

Lire le compte-rendu par Michel Ducobu sur le site www.areaw.org

Salon du livre de Revel

Le 1er mai 2015 de 10 à 18h, participation au Salon du livre de Revel (près de Toulouse).
Dédicaces de l’ensemble de mon œuvre.
Adresse: 20, rue Jean Moulin 31250 Revel (Haute-Garonne)

Foire du livre de Villers-la-Ville

Le 14 mars 2015 de 10 à 17h, participation à la Foire du livre de Villers-la-Ville.
Dédicaces de « La France en dix leçons », essai publié chez Acrodacrolivres.
Adresse: rue de Marbais 37 à 1495 Villers-la-Ville

Biographie

jacques_sabletJacques Goyens est né à Hal, le 7 juillet 1939.

Après ses humanités gréco-latines, il effectua une licence en Philosophie et Lettres à l’Université catholique de Louvain. Puis il entama une carrière d’enseignant de français et d’histoire dans une école secondaire bruxelloise. A quarante ans, il obtint le Certificat d’italien à l’Université libre de Bruxelles. Il fut toujours tenté par le démon de l’écriture, mais ce n’est qu’à l’âge de la retraite qu’il décida de se consacrer à la création littéraire (poèmes, romans, essais).

Jacques Goyens est membre de l’Association des écrivains belges de langue française et de l’Association royale des écrivains wallons.

– Bibliographie

  • Les enfants de Munich, roman, Lux, Avin, 1999.
  • Harmoniques, poèmes, Lux, Avin, 2000.
  • La vie, là-bas, essai, Editions Associatives Clapàs, Millau, 2003.
  • Le partage des eaux, Editions Comédia, 2004
  • Chants à deux voix, 2006
  • Mon père, cet inconnu, Editions Memory Press, 2008
  • Singulier pluriel, Editions Edilivre, 2011

– Collaboration régulière aux revues littéraires: Le Reflet de chez nous, Les Elytres du hanneton.

– Prix de La journée du livre de Sablet 2013 pour la nouvelle « L’éveil du printemps »

Prix littéraire des Baronnies

  • 2003 pour « Le Château enchanté » (nouvelle),
  • 2004 pour « Ganako-sur-Ouvèze » (nouvelle),
  • 2005 pour « Le sanglier et l’abricot » (nouvelle),
  • 2006 pour « La conférence des animaux »

Singulier pluriel

En 1956, lorsque les Russes envahirent la Hongrie, des dizaines de cars quittèrent Budapest à destination des pays d’Europe occidentale. En montant dans l’un ou l’autre de ces cars, peu de réfugiés savaient où ils allaient.
Ainsi va la vie. On ne peut jamais savoir en naissant dans quelle direction elle va nous mener. Le destin nous détermine; mais a priori, une infinité de possibles se présentent.
Les neuf récits qui composent ce roman, entre unicité et multiplicité, ne constituent pas une suite chronologique. Ils peuvent être lus dans le désordre.
Il incombe à chaque lecteur de reconstituer la trame cachée de la destinée qui gouverne les personnages.

A la découverte d'un écrivain